mercredi 6 décembre 2017

La méduse

Cet auteur particulièrement aimé par Dorimène, nous livre dans ce récit, l'incroyable naufrage de tous les temps. 
Il nous conte avec sa précision habituelle le cours des événements invraisemblables qui conduisirent le navire à cette catastrophe.
 En 1816 quatre navires partirent de l'île d'Aix via l'Afrique, afin de récupérer les établissements français du Sénégal qui furent pris par les anglais lors des guerres napoléoniennes puis restitués à la France par le traité de Paris 1814 et 1815. Un des ancêtres de l'auteur, Charles Brédif, ingénieur des mines se trouvait sur la frégate, et toujours désireux de comprendre, notait chaque jour une foule de détails, température de l'eau, couleur des fonds,  mode de navigation, manoeuvres,  etc...Ses notes précieuses permirent à son descendant d'établir une trame des différents événements.
Le capitaine, Hugues Duroy de Chaumareys, personnage suffisant, commandait l'expédition, à bord du meilleur navire : la Méduse, pourtant celui-ci était inapte à ce poste. D'autre part, de nombreux désaccords s'installèrent au départ entre les différents officiers, et le ressentiments entre bonapartistes et royalistes était au paroxysme, ainsi que diverses manipulations provoquées par les civils à bord, afin de préserver leurs intérêts.
L'ambiance devint très vite détestable, ordre et contre ordre se mêlèrent aboutissant au naufrage. Il fut décidé de la construction d'un radeau, celui-ci fut construit par les hommes d'équipage et était colossal :
20m de long et 7m de large, sur lequel 150 personnes vinrent s'entasser. Le calvaire qu'ils vécurent  est inénarrable ! Les tempêtes, la soif, la faim entraînant le cannibalisme, les maladies, la folie,  la promiscuité et malgré cela des vols ! Peu d'hommes s'en sortiront vivants  et leurs témoignages permettront  la reconstitution de ce récit.
L'oeuvre de Géricault nous donne une image puissante de cette tragédie, avec les nombreux corps  des morts -vivants entassés, décharnés, meurtris. Malgré que la taille du radeau peint soit bien inférieure à la réalité,  il  nous permet cependant,  d' imaginer le drame qui en a découlé.

vendredi 10 novembre 2017

Le chuchoteur

Ce thriller commence très fort !
5 petites filles Derby, Anneke, Sabine, Melissa, Caroline,  sont portées disparues. Or, dans une clairière 5 fosses furent découvertes, avec dans chacune, un bras, le gauche.
Goran Gavilla  criminologue et son équipe sont chargés de l'enquête mais ont de la peine à avancer. Que signifie la découverte macabre de la clairière ? Ils semblent être manipulés car chaque pas en avant les oriente vers un assassin différent. Lorsque qu'un sixième bras est découvert, ils intègrent à leur équipe Mila Vasquez, spécialiste dans les affaires d'enlèvements.
Dans un appartement transformé en QG, ils redoublent d'efforts, et parviennent à une conclusion à laquelle ils ne peuvent se résoudre à croire. Tous ces meurtres sont bien sur liés, mais quel est le profil du vrai coupable ? Mila et le groupe d'enquêteurs vacillent, leurs vieux démons  enfouis refont surface, ceci malgré leur détermination.
Amateurs de ce genre de lecture, vous devez absolument lire ce roman. Les quelques 5OO pages ne sont pas un obstacle, car avant de connaître le psychopathe, vous découvrirez qui sont vraiment les chuchoteurs et leurs façons diverses d'agir , ceci dans une tension permanente, avec certaines descriptions morbides très dures. Ce livre très prenant, vous le garderez sous le bras sans le lâcher jusqu'à la dernière page, mais âme sensible s'abstenir.

jeudi 2 novembre 2017

La fille qui rendait coup pour coup

Cet livre est le second de cet auteur suédois, qui fait suite aux 3 précédents exemplaires de STIEG LARSSON, dans la série "MILLENIUM", lecture que nous avions parcourue avec avidité.
Dans ce nouvel ouvrage nous retrouvons Lisbeth Salander que nous aimons malgré son côté obscur,  et sa révolte constante, accompagnée du séduisant Mikael Blomkvist, pour de nouvelles aventures.
Il est surtout question des problèmes que Lisbeth rencontra dans son enfance particulièrement violente, et du traumatisme dans lequel elle demeure encore enfermée à ce jour. Pourquoi fut-elle séparée de sa mère dès l'âge de 6 ans et en quoi consistaient les nombreux tests qu'elle subit  ainsi que les effroyables violences ? Que représente le dragon tatoué dans son dos, que signifie t-il pour elle ? S'agit-il de ce projet d'étude lancé par le gouvernement concernant les jumeaux dont l'un serait surdoué, l'autre maléfique, sont-il complices, ennemis ?   Car Lisbeth a une soeur jumelle Camilla, être particulièrement dangereux.
Son ancien tuteur Palmgren se trouve en possession de documents confidentiels concernant cette partie de sa vie, mais il est assassiné avant de pouvoir les lui remettre. Avec la détermination que nous lui connaissons elle repart au combat avec l'aide de son complice et ami.
Pour ma part, je fus un peu déçue par cette lecture. En effet, le récit s'essouffle dans trop de détails  distillés, et notre soif de vérité  ne se trouve pas assouvie. Le suspens des premiers ouvrages n'est pas au rendez-vous.

jeudi 19 octobre 2017

Photo de groupe au bord du fleuve

Ce livre est d'un auteur congolais qui rend un magnifique hommage aux femmes africaines.
Je fus très surprise lors des premières pages, de constater que le texte est à la deuxième personne du singulier. Mais très vite nous somme happés par le roman, et entraînés dans l'histoire de ces femmes ; Nous partageons leur quotidien.
Une quinzaine de femmes cassent d'énormes blocs de pierres dans une carrière située au bord du fleuve pour un salaire misérable. Mais elles doivent vivre ou plutôt survivre ayant pour la plupart d'entre elles, la charge de leur famille. Elles apprennent un jour, qu'un aéroport sera construit prochainement et qu'il leur sera demandé de fournir plus de pierres. Après concertation, elles décident donc d'augmenter leur prix de vente et Méréana qui fit autrefois des études est nommée porte-parole du groupe. La perspective de gagner plus d'argent fait affluer les rêves : mieux nourrir la famille, reprendre des études, ouvrir un commerce...Car leur vie est marquée par la pauvreté causée par les multiples guerres, l'oppression constante, les violences sexuelles, la corruption du gouvernement,  et simplement le fait d'être femme, tous les pouvoirs étant entre les mains des hommes. Les veuves sont spoliées puis ensuite jetées à la rue. Bien vite, l'enjeu devient une lutte violente, les drames se succèdent mais elles sont solidaires et restent soudées sans céder aux diverses pressions. 
Cette lutte contre l'injustice pour un travail sous payé sera récompensée. 
Lors de cette lecture, nous avons l'impression que les faits se déroulent quelques siècles en arrière et non pas dans l'Afrique contemporaine, tant les femmes sont exploitées dans tous les domaines.

vendredi 6 octobre 2017

Un clafoutis aux tomates cerises

Cette lecture est un grand moment de  bonheur !
Jeanne décide de tenir son journal intime, bien sur, elle n'est plus une jeune fille pour cela, puisqu'elle a 90 ans.
Mais malgré les années, c'est une femme active : veuve depuis quelques années, elle habite toujours sa maison aux milieu des prairies dans les environs de La Palice dans l'Allier, elle entretien son jardin, aime prendre son café installée au soleil avant de croquer un carré de chocolat, fait les mots croisés de Madame Figaro et se rend en voiture chez ses amies proches avec lesquelles elle joue au bridge en sirotant un petit vin blanc, ceci après la messe.
Nous découvrons sa vie  antérieure au fil des pages, son mariage avec René, son départ de Paris pour s'installer dans l'Allier, la naissance de ses 2 enfants, puis le plaisir de cuisiner lorsque pour les fêtes ou les vacances, elle reçoit enfants petits et grands. En ce qui concerne les petits enfants pas trop longtemps tout de même, car ils sont fatigants avec leurs téléphones, car Jeanne ne comprend rien à ces nouvelles techniques !
Ainsi les saisons se succèdent, "encore combien de Noëls" se demande Jeanne ? Car la mort rôde autour d'elle, et Alzheimer s'installe chez des amies. L'inquiétude rend parfois sa vie quotidienne mélancolique.
Cette description sur une  dame d'un grand âge, qui se trouve aux extrêmes d'une cougar en mini ou d'un  vieillard chevrotant nous réconforte sur les années qui passent. Bien que ce livre soit gai, tendre, drôle, plein d'humour, il n'en reste pas moins qu'il se situe dans une période passée où la vie était plus douce, sans l'angoisse actuelle que nous subissons et les problèmes de religion que nous rencontrons au quotidien.
Toutefois, nous passons un fort plaisant moment avec cette charmante Jeanne.

mercredi 27 septembre 2017

Fendre l'armure

Nous découvrons dans ce livre non pas un roman, mais plusieurs nouvelles au nombre de sept, , qui se lisent avec facilité et peuvent être interrompues puis reprises. 
L'auteur nous fait partager au fil des pages, le quotidien de personnages  de notre société actuelle, venus de différents univers. Leurs âmes sont disséquées, leurs solitudes, leurs émotions, leurs amours s'étalent sous nos yeux avec parfois beaucoup d'humour. 
Toutefois, je précise que Dorimène a une nette préférence pour "Happy Meal", joli texte rempli de tendresse, dont la fin fait sourire, une véritable histoire d'amour quoi !
Avec cette lecture détente assurée.

A relire "Ensemble c'est tout" magnifique roman de cette auteure.

mercredi 13 septembre 2017

Au fond de l'eau

Si nous fumes préalablement tenus en haleine par cette auteure britannique avec son roman précédent "La fille du train", l'exploit se renouvelle avec celui-ci.
Nel et Julia sont 2 soeurs qui sont fâchées depuis quelques années. Une semaine avant sa mort, Nel tente de joindre sa soeur par téléphone. Julia refuse de répondre à cette demande. Puis Nel est retrouvée noyée dans la rivière Beckford qui alimente le moulin où les 2 soeurs ont passé une partie de leur enfance.
De quoi Julia a-t-elle peur en revenant dans cette maison pour les obsèques de sa soeur, de faire la connaissance de sa nièce inconnue ? Pourquoi est-elle terrifiée par cette rivière, apporte t-elle des sortilèges, est-elle envoûtante ? A t-elle un quelconque pouvoir maléfique attendu que depuis plusieurs siècles des femmes y périssent ?  
Les diverses personnes que Julia rencontre sont ambigus : Lena fille de Nel, Sean l'inspecteur qui enquête, Mark le professeur, Nickie la sorcière, Louise épouse d'Alex et mère de Josh et Katie, Erin la policière etc....
Le lourd poids du passé fait que les 2 soeurs et la fille de Nel se trouvent prisonnières de celui-ci et nous devons attendre les dernières pages afin que surgisse la vérité. Excellent.