vendredi 22 novembre 2019

Sur les berges du Richelieu de JP CHARLAND

Cet auteur, universitaire et historien Québécois, m'était inconnu, mais découvrant le livre je l'achetais aussitôt, car me rendant chaque année au Canada, j'eus l'occasion de visiter la ville de Richelieu, très bucolique et agréable, où se trouve un magnifique fort, construit en 1666 afin de se préserver des Iroquois, puis remanié par la suite cause problèmes déjà, et encore,  avec les anglais ! 
L'auteur nous entraîne dans une sage sur 3 volumes, située  sur les berges de la rivière Richelieu, ceci commence en 1905. 
Aldée est une fille de paysans, qui désire devenir institutrice. Hélas avec grand chagrin elle devra abandonner son rêve, son père la plaçant dans une famille à la ville, car son salaire servira à éviter la famine à cette famille vivant dans la pauvreté absolue. Elle entre comme domestique au service de la famille Turgeon, dont le père est médecin. Elle est très bien accueillie par le couple ainsi que par leurs 2 enfants. Graziella la vieille cuisinière la prend sous son aile, la trouvant maigrichonne. Tout en se plaisant dans sa nouvelle vie, elle doit combattre ses premiers penchants amoureux pour le fils d'un notable.
Puis nous faisons la connaissance du curé Alphonse Grégoire, qui plusieurs années auparavant, a commis une faute. Celle identique à notre abbé Mouret......De sa charmante nièce Sophie, de son vicaire l'affreux Donatien Chicoine, plus enclin aux papouilles des fillettes qu'aux prêches.
Le temps s'écoule et la vie quotidienne est très détaillée. La classe paysanne miséreuse survit difficilement alors que la bourgeoisie des villes découvre le progrès et mène une vie confortable et insouciante. Le docteur Turgeon brigue un poste à la Mairie afin d'apporter du confort aux plus démunis dont l'hygiène est déplorable. Ce qui n'est pas sans heurts parmi les nantis. Et puis, naissent les premiers émois amoureux.....
Lecture très interessante sur les conditions de vie de cette époque au Québec, et une suite semble envisageable ?

mercredi 6 novembre 2019

Les reins et les coeurs de Nathalie RHEIMS

L'auteure nous fait ici, le récit d'une lutte à laquelle elle fut confrontée pendant 1 an, contre une terrible maladie qui frappe depuis plusieurs générations, les femmes de sa famille.
Nos reins : qui du commun des mortels, peut prétendre connaître leurs fonctionnements exacts ? Ils sont invisibles comme d'autres de nos organes, donc de parfaits inconnus ! Bien que sachant que sa mère, sa grand mère, sa grand tante,  soient décédées de ce mal particulier, l'auteur préféra ignorer les premiers symptômes. Toutefois, elle renonça à la maternité de crainte d'avoir une fille et de lui transmettre ce terrible mal héréditaire. 
Pourtant devant la réalité, l'évidence s'installa, les examens puis les soins se succédèrent avec les douleurs  physiques et morales, ainsi que le renoncement petit à petit à le vie quotidienne. Après la révolte, vint la résignation. Car le corps  et le coeur fatigués et après maintes hésitations, il faut accepter le don d'organe afin de rester en vie. La descente aux enfers se poursuit, partagée entre reconnaissance mais aussi culpabilité. L'acceptation d'un tel don, d'un ami en bonne santé, pour poursuivre sa propre vie ?    
Livre très bien écrit, avec les mots justes, que nous lisons avec grande émotion.






A lire ou relire : Place Colette

mercredi 30 octobre 2019

J' AI 10 ans ma vie sera extraordinaire de Bertrand BENY

La plume de cet auteur boulonnais, oscille entre la science et l'imaginaire, et elle y excelle !
Dans ce roman, nous assistons à la rencontre dans un café, (où le serveur parle anglais) entre Gérard neuropsychologue, divorcé, et Gisèle institutrice mariée à "un  professeur des écoles", mère de 2 enfants, la charmante Geneviève, et Gildas qui effectue des voyages dans un monde de science fiction qu'il nome l'antimatière. Là où se mêle la réalité et l'extraordinaire.
Car Gildas aspire  avant tout au bonheur. Il souhaite le répandre autour de lui afin de combler son absence. Ses parents sont en instance de divorce, le père présente un penchant prononcé pour l'alcool, la mère est prisonnière de son aspect physique. Le couple se délite, les enfants divaguent.
Toutefois, lors de  ces rencontres où se mêlent ces existences si différentes, ces échanges si incongrus, ces découvertes incroyables, va aboutir  la découverte de l'essentiel, faisant alors repartir chacun des personnages vers une nouvelle chance, tout cela grâce à la ténacité de Gildas, ce merveilleux enfant poète.

mercredi 9 octobre 2019

L'enfer est pavé de bonnes intentions de Lauren WEISBERGER

C'est avec plaisir que nous retrouvons Emily Charlton. Elle est mariée,  s'est à présent reconvertie dans la communication et s'occupe de l'image médiatique des stars, ceci après sa séparation d'avec la terrible Miranda dont elle fut l'assistante. ( Voir Le diable s'habille en Prada) Toutefois, étant peu experte dans la maniement des réseaux sociaux, elle vient de se faire doubler par une intrigante jeunette! Là voici donc qui s'essouffle malgré son éternelle insolence, devant l'inquiétude de son devenir.
Mais ce serait sans compter sans la complicité de ses 2 amies ! 
L'une Karolina, ex top-modèle, malheureusement stérile, est l'épouse d'un  (séduisant) sénateur, qui a les dents fort longues et qui brigue la maison blanche. Mais Karolina est également en galère, elle est accusée injustement, de conduite en état d'"ivresse, alors qu'elle transportait de nombreux enfants dans son véhicule ! Pas bon du tout pour le sénateur....
Miriam, brillante ex avocate, est maintenant mère au foyer avec 3 enfants qu'elle aime tendrement. Elle vit en banlieue dans un environnement très sophistiqué où les pelouses sont sublimement figées et les propriétaires, des femmes bling bling au comble du snobisme. Elle supporte difficilement cet univers superficiel où les seules préoccupations sont les marques des vêtements portés  et le poids de ces dames.
Bref, le trio va à nouveau s'unir pour devenir infernal, afin de résoudre les préoccupations  des 3 amies.
Egale à elle-même, l'auteure nous entraîne dans une ronde sans pitié, acide, acerbe, mais truculente, et nous nous amusons beaucoup avec elle devant la satire de cette société actuelle, où le luxe, le paraître, l'ambition, les couples dérivants,  en sont les modèles.



A  lire ou relire :
- Le diable s'habille en Prada
- People or not people
- Stiletto blues à  Hollywood
- Sexe, diamants et plus si affinités
- Vengeance en Prada
- L'art et la manière de conclure en beauté

jeudi 26 septembre 2019

Mon Père de Grégoire DELACOURT

Ce livre traite d'un sujet d'actualité dont nous entendons, malheureusement, parler bien trop souvent. Il s'agit d'un roman où l'auteur laisse éclater sa colère, mais il ne peut en être autrement lorsque nous constatons qu'un enfant est concerné. Nous assistons à un rude face à face entre Edouard le père, dont le fils Benjamin fut violé par un prêtre. Pauvre Benjamin, enfant fragilisé par la brisure du couple de ses parents, dans son mal être, manquant de compréhension, avide d'amour. Pourtant lors de leur encontre, Edouard et Nathalie les parents, semblait heureux ensemble, mais Benjamin est arrivé alors qu'il n'était pas souhaité, et un mariage eut lieu "afin de réparer la faute". Selon la coutume de l'époque, et le couple si différent l'un de l'autre s'est petit à petit délité sans voir la souffrance de leur fils qui devint une proie facile dans son besoin d'amour;
Avec  son talent, l'auteur nous décrit  cet enfant sacrifié, la haine et le besoin de vengeance du père, le mutisme de l'église à ce sujet brûlant. La comparaison avec le sacrifice d'Abraham est magnifiquement traitée.
Dorimène tient à témoigner son  admiration à l'un de ses auteurs préféré.  

mardi 3 septembre 2019

La fille du train de Paula HAWKINS

Préalablement, Dorimène vous avait conseillé la lecture de : "Au fond de l'eau" de cette auteure britannique au grand talent.
Aujourd'hui, elle vient vous parler de ce thriller psychologique paru il y a quelques années et qui eut un succès retentissent. Un film a été également adapté de ce roman.
Dès le départ, on entre dans l'histoire de Rachel, dont la vie semble banale. Elle effectue 2 voyages en train chaque jour, afin de se rendre à Londres pour son travail, car elle réside en banlieue.  Toujours installée à la même place, elle guette à travers la vitre, la maison d'un jeune couple, qu'elle idéalise comme étant un couple parfait, celui dont elle est exclue, son mari l'ayant quittée pour causes d'infertilité et d'alcoolisme. Son fantasme la pousse même à leur donner des prénoms : Jason et Jess. Pourtant un matin, elle découvre Jess dans le jardin en compagnie d'un autre homme. Stupéfaction, aurait-elle un amant ? Un couple aussi merveilleux  peut-il se briser, et pourquoi ? Or, quelques jours plus tard, elle apprend par les journaux la mystérieuse disparition de la jeune femme tant admirée. Elle se lance aussitôt dans une course folle, qui petit à petit va l'entraîner dans de multiples rebondissements, faisant face à ses fêlures, ses cauchemars, ses erreurs, car qui peu accorder sa confiance à une femme qui boit ?  
Nous sommes encore crispés, le coeur battant, la gorge sèche, lorsque la vérité se dévoile.
Excellent roman à travers ce beau portrait de femme brisée. 

mercredi 7 août 2019

Le baiser de Sophie BROCAS

Cette auteure fut une découverte des plus agréables pour Dorimène, et elle vous encourage fortement à lire ce roman sur un sujet inattendu.
Camille dont le véritable prénom est Vénus, n''a pas le physique correspondant à celui-ci. Aussi, a-t-elle préférée porter son choix sur Camille qui lui correspond davantage. Elle est avocate dans un gros cabinet,  dans lequel son travail est très apprécié ; ses méthodes, ses connaissances du droit, sa rapidité, lui assure un confort financier, mais ne lui apporte pas une satisfaction personnelle.
Un jour, une affaire qui lui parait loufoque lui est proposée par un voisin : trouver le propriétaire d'une tombe sur laquelle est scellée une sculpture d'un couple enlacé, exécutée par Brancusi, artiste d'origine roumaine; située dans le cimetière de Montparnasse.
Stupéfaite par cette demande et récalcitrante, Camille - Vénus se prend bien vite au jeu, et 100 ans après la mort de cette jeune russe exilée qui quitta  son pays en 1910, elle  doit effectuer des recherches sur la vie de celle-ci à  Paris à cette époque, et se pencher sur le droit funéraire qu'elle connait peu. Tania  qui fut accueillie dans sa famille,  poursuivait alors  des études de mèdecine. Elle fit bientôt la connaissance d'un groupe d'artistes de l'époque dont Branchusi dont elle devint la maîtresse et son modèle. Cette vie de bohème lui plût particulièrement, mais fit intervenir une rupture au niveau de sa famille bourgeoise.  Comment est morte Tania, pourquoi, dans quelles conditions  fut elle rejetée ? Qui est son héritier qui désire faire desceller la sculpture de sa tombe ? S'agit-il d'une profanation ?
Avec une énergie grandissante, Camille-Vénus s'investira à fond jusqu'à en faire une affaire personnelle  afin de restituer grandeur et respect à  Tania, jeune femme libre de ses choix.


Ce livre participe également au prix Exbrayat. Donc à suivre.