samedi 6 mai 2017

Le secret du mari

Cette auteure australienne nous livre ici, une histoire drôle,  parfois malicieuse, mais profonde avec beaucoup d'humour. Nous devons réfléchir : un secret doit-il être gardé afin de ne pas briser sa vie courante  ou divulgué  afin d'établir la vérité si inimaginable  soit-elle?
Nous faisons donc la connaissance de Cécilia, qui vit à Sydney. Jeune femme parfaite : tenue impeccable, maison soignée, heureuse en couple, vie sexuelle épanouie (quoique depuis quelques temps John-Paul est distrait et distant...). Elle mène une vie organisée dans toutes ses tâches quotidiennes : déléguée des parents/élèves, temps partiel chez Tupperware. Bref, Cécilia est heureuse avec ses 3 filles ! L'aînée Isabel est ado, Polly la dernière est encore une fillette,  Esther la seconde a toujours eu des lubies, or depuis quelques temps, elle est obsédée par  le mur de Berlin, connaissant le moindre détail sur la guerre froide. Justement tout est arrivé à cause du mur de Berlin ! Dans le grenier où elle cherchait un morceau de ce mur afin de l'offrir à sa fille, Cécilia découvre une enveloppe jaunie, sur laquelle John-Paul a inscrit " A n'ouvrir qu'après ma mort". Stupeur, voici un cas de conscience, Cécilia doit-elle ouvrir l'enveloppe ? Que de questionnements, que de tourments !
Parallèlement à l'opposé, Tess découvre avec effroi que son mari Will et sa cousine Félicy sont tombés amoureux.Ils travaillent en trio, ayant crée l'agence TWF, petite entreprise née de leur rêve devenu réalité. Immédiatement Tess prend la décision de se rendre avec son fils,  à Sydney chez sa mère, qui a eu un léger accident. 
A son arrivée, Tess et Cécilia ayant 2 enfants d'âge identique, se rencontrent à l'école où travaille Rachel qui n'a pas été épargnée par la vie : il y a plusieurs années, sa fille fut assassinée. Le coupable non découvert. En plus,  sa belle-fille veut partir aux Etats Unis, lui enlevant ainsi son petit fils adoré !
Le destin va rapprocher ces 3 femmes, des souvenirs vont surgir, des secrets se dévoiler petit à petit. Le dénouement  parviendra à travers une tragédie finale.
Clin d'oeil à la boite à Pandore : Si seulement elle ne l'avait pas ouverte, le destin de l'humanité s'en trouverait-il changé ?

lundi 24 avril 2017

Les filles au lion

Le récit se déroule en 1967, Odelle jeune fille originaire de Cuba, vit à Londres depuis plusieurs années  elle travaille dans un magasin de chaussures, où elle s'ennuie beaucoup et poursuit un rêve : écrire.
Elle parvient toutefois à décrocher un poste de dactylo dans une galerie d'art. Elle travaille avec l'une des responsables, Marjorie Quick, personnage qui dégage beaucoup d'assurance qui lui accorde sa confiance, et l'engage sur le chemin de l'écriture.
 Lors d'une soirée chez des amis, elle fait la connaissance de Lawie Scott, agréable jeune homme avec qui elle se lie d'une amitié qui évoluera  ensuite vers de l'amour. Il lui fait découvrir un tableau hérité de sa mère : "Les filles au lion" sur lequel il ne possède aucun élément. Odelle est fortement impressionnée par la représentation de ce tableau et par son mystérieux peintre. Elle en parle à Marjorie qui bouleversée semble connaître cette oeuvre. Odelle de plus en plus curieuse décide d'élucider ce mystère.  Subtilement,  elle poursuit ses recherches qui la conduiront en Andalousie dans les années 1920, alors que l'Espagne est proche de la guerre. Poursuivant ses investigations, elle découvre une histoire d'amour, d'ambition et de jalousie,  entre 3 personnages ainsi que la légende de Santa Rufina.
Avec un maîtrise incroyable, l'auteure nous plonge dans le monde de l'art, sous 2 époques différentes,dans 2 pays dissemblables, avec des descriptions précises sur les tons éclatants du tableau, qui nous font penser qu'il existe et que nous pourrons l'admirer dans un musée.
Un parallèle s'établit entre les 2 héroïnes sous tension, qui tenteront à 2 époques divergentes d'affirmer leurs personnalités et d'assouvir leurs passions.
Excellent roman aussi captivant que le premier " Miniaturiste". A lire absolument.

lundi 10 avril 2017

Gengis Khan

Voici quelques temps déjà que je n'avais lu cet auteur, que j'apprécie particulièrement, tant son savoir sur la Chine est important. 
Ancien conservateur du musée Guimet, il manie avec virtuosité les récits sur la Chine ancienne, décrivant vie quotidienne sous différentes dynasties, religions diverses, et même pratiques sexuelles. Dans 2 livres il nous raconte la vie de Temudjin, devenu Gengis Khan.
Aux environs de l'an 1200, Temudjin  fils d'un chef de clan, vit dans la steppe avec ses frères et soeurs. Il est un enfant éduqué, fait son apprentissage pour devenir à son tour un chef. Il tire à l'arc avec dextérité, apprend à chevaucher en faisant corps avec son cheval,  à apprivoiser les aigles qui servent pour la chasse, car ils représentent une grande richesse pour une tribu nomade. Il écoute avec attention son précepteur chinois " Vieille Cime" qui lui décrit les victoires d'Alexandre le Grand. Son rêve : le surpasser dans ses nombreuses conquêtes.
Il n'est encore qu'un enfant à la mort de son père, et doit lutter contre ses oncles qui tentent  de le spolier et le retiennent  prisonnier. 
Mais rusé,  il parvient à s'enfuir, et sera proclamé chef des Mongols vers 1206. Avec grande autorité, il bouscule les peuples sédentaires qui l'entourent, les ramène à lui, afin de réaliser son rêve : bâtir le plus grand empire allant de l'Europe à La Chine. Il comprend très vite que pour cela il doit être impitoyable ! Guerrier infatigable, grand amoureux, il a le don de transformer les obstacles en bonne marche. Souverain universel, fatigué, vieillissant, il abandonne son projet d'atteindre les Indes avant de s'éteindre 
Ce personnage de légende, bien qu'enterré en Mongolie, demeure une énigme puisque malgré d'innombrables recherches, son lieu de sépulture n'a pas été retrouvé. 
Très bien documenté ce récit se lit avec plaisir et nous découvrons une véritable leçon d'histoire.

A découvrir de cet auteur :
- Le disque de Jade,
- L'empire des larmes,
- L'impératrice de la soie.

jeudi 23 mars 2017

L'art et la manière de conclure en beauté

Après avoir été enthousiasmés par "Le diable s'habille en Prada", nous suivons une nouvelle fois  l'auteure qui nous entraîne dans le milieu du tennis, où là également le diable semble présent.
Charlie a 24 ans, elle est jolie, un corps d'athlète, et fait partie des meilleures joueuses mondiales de tennis. Toutefois, après une blessure à Wibledon, elle décide de changer de coach, car elle souhaite remporter une victoire en Grand Chelem.  Son choix se porte sur Tood Feltner, célèbre tant pour son efficacité que pour sa mauvaise humeur et son irascibilité. Grâce à lui et à un entraînement intense, Charlie se trouve placée au sommet des classements. Alors, adieu à la "gentille fille au ruban rose", elle change d'allure, devient sexy, fait la une des magazines, parait  glamour et pétillante, d'autant plus qu'elle entretient une relation intense avec Marco, sybarite joueur sexy  !
Nous la suivons entre fêtes, rivalités, jalousies, tromperies, compétitions, car le diable lui aussi joue au tennis.
Roman très drôle, où humour, anecdotes et portraits grinçants de ce  monde sportif sont décrits avec la dent dure de l'écrivaine !

Alire également : 
- Sexe, diamants et plus si affinités,
- Stiletto blues à Hollywood 

dimanche 5 mars 2017

Danser au bord de l'abîme

Quel plaisir de retrouver l'un de nos "chouchous" d'écrivain ! Avec quel livre, une histoire traversée par beaucoup d'émotions et  de tristesse et que nous ne pouvons interrompre !
Avec brio, comme il sait si bien le faire, l'auteur s'intègre dans la peau d'une femme = Emma la quarantaine, mariée, 3 enfants aimants, une vie confortable sans problèmes financiers. Le bonheur ?
Toutefois, un jour dans une brasserie, elle croise simplement le regard d'un homme, aussi tout va changer. Pour elle, c'est une certitude car elle est foudroyée par le désir, nous la suivons dans son cheminement et sommes transportés dans  son vertige. Cependant sachant que ce désir sera éphémère elle n'hésite pas à plonger dans le vide, brisant ainsi la vie de sa famille.  Elle vient à nouveau de se sentir vivante. Personnage à la fois fort et fragile Emma prend tous les risques.
L'histoire d'Emma en parallèle avec la chèvre de Mr Seguin, est fabuleuse ! Car malgré l' apparence d'avoir tout pour être heureuses, leur renoncement réciproque à une vie sans danger, est une preuve de  liberté qui pourtant détruira tout sur son passage.

dimanche 19 février 2017

L'insouciance

Ce roman tourne autour de 4 personnages principaux qui traversent les conflits de notre société actuelle, à savoir : guerre, terrorisme, racisme enfin toutes les violences du monde. Ils se croisent, se rencontrent puis se séparent et se retrouvent à nouveau, tout cela dans une ronde infernale.
- Romain Roller lieutenant revient brisé d'Afganistan, où il a perdu les hommes sous ses ordres. Anéanti, il ne parvient pas à refaire surface dans la vie civile, ceci malgré les efforts et l'amour de son épouse. Il tente maladroitement de survivre sans y parvenir.
- François Vely, riche homme d'affaire franco-américain est né dans une famille bourgeoise, fils d'un ancien résistant (juif ou pas ?) il a 3 enfants d'une précédente épouse qui s'est défenestrée. Il est remarié avec Marion Decker.
- Marion Decker, journaliste et écrivain, née dans un milieu modeste, femme de François Vély, devient la maîtresse de Romain Roller, ils vivent une passion tumultueuse. Opportuniste, elle hésite à quitter son mari perdant ainsi sa sécurité financière lui permettant une vie facile,  pour vivre avec Romain Roller être  sans le sou.
- Osman Diboula, ivoirien issu  de l'immigration, ambitieux, volontaire, il devient conseiller du Président, mais refuse d'accepter qu'en politique il n'y a aucun sentiment, et ne peut accepter les insultes concernant sa couleur de peau.
Les clichés de la société actuelle dans laquelle nous vivons sont fort bien décrits, le vocabulaire est  riche. Toutefois, l'action avance lentement tout en étant prévisible.
L'insouciance ? Les 4 personnages en sont dépourvus dès le début du récit. 

mardi 7 février 2017

Le royaume

D'une magnifique écriture, l'auteur nous conte que dans sa jeunesse, pendant 3 ans, il fut un vrai bigot, messe journalière, interprétation des évangiles, il avait en lui une véritable foi mystique, celle qui peut soulever des montagnes.  Puis, plus rien. Rien, non, puisque 20 ans après il revient avec ce récit, sur cette période importante de sa vie, car ce fut cette étape qui l'a construit. 
Son enquête érudite commence au début de la chrétienté vers la fin du 1er siècle après Jésus Christ. Il est surtout question de Luc et Paul et les commentaires concernant leurs évangiles sont parfois notés avec dérision. L'humour est aussi présent, car en citant l'influence des évangiles sur 20 siècles d'humanité, il établit un parallèle avec la révolution russe.
Si je fus admirative pour le travail titanesque accompli pour ce livre de 600 pages,  la description de son engouement pour les films pornographiques, m'a laissée perplexe. Je n'adhère pas et ne comprends pas, cette inclusion dans ce récit; Inspirée par un tableau de maître ?
Pour moi dommage, car ce livre très documenté est très intéressant.