mardi 8 août 2017

Vernon Subutex (3)

Enfin le 3ème tome est arrive ! Les lecteurs des 2 précédents volumes, dont nous faisons partie, attendaient avec grande impatience le suivant, afin de connaître le devenir du héros  sympathique qui doit lutter pour sa survie.
Après la mort par overdose d'Alex BLEACH, chanteur super star du rock, l'assassinat d'une actrice du X, la vengeance de sa fille, l'héritage du vieux Charles aux baskets multiples, Vernon Subutex retrouve ses copains qui le vénère,  à Bordeaux, où ils vivent en groupe. Là, Vernon redevient DJ et organise des "convergences" soit danser à l'infini sans se droguer. Le groupe est vieillissant et ainsi pensent-ils retarder le désespoir du futur ? Pour eux, comme pour beaucoup, la musique apporte de la magie dans leur vie quotidienne.
Après un court répit, l'auteur se déchaîne et nous donne une véritable fresque de notre société actuelle, 
chômage, racisme, homosexualité, drogue, musique rock et même attentat. Description précise de la crise qui vire au cauchemar.
Si je fus contrariée par la fin dantesque, il n'en reste pas moins que j'ai admiré le travail et l'écriture de l'auteur  qu'auparavant j'étais loin d'apprécier, mais il est indéniable que  cette lecture entre dans celles de l'année. 

lundi 24 juillet 2017

Colette et les siennes

Dans cet ouvrage l'auteure de l'académie française,  excelle en nous faisant découvrir une partie peu connue de la vie de Colette, romancière et journaliste célèbre, que Dorimène adore relire.
En août 1914, les hommes ont déserté Paris pour l'appel du front. Les femmes doivent donc s'organiser.
Colette rassemble 3 de ses amies dans la maison de son mari  Henry de Jouvenel (son ancienne garçonnière) rue Cortambert près du bois de Boulogne, afin de partager la solitude, la mélancolie, les incertitudes et les anxiétés causées par la guerre. Les 4 femmes appartiennent au monde marginal du spectacle où de la littérature. Peu conventionnelles, elles portent cheveux courts, un défi pour l'époque,  pas de corsets,   expriment clairement et revendiquent   leur liberté dans de nombreux domaines.
Nous y rencontrons :
Marguerite Moréno, comédienne,
Annie de Pène, chroniqueuse,
Musidora dite Musi, future vamp du cinéma.
La vie quotidienne s'installe entre leurs occupations professionnelles et la vie domestique, avec douceur, joies partagées, inquiétudes envers "leurs hommes" où qu'ils soient,  leurs pensées convergent sans  cesse vers eux.
Nous revoyons également la vie antérieure de Colette, sa passion pour les animaux, les jardins, sa mère Sido si bien décrite dans ses livres, son 1er mari Willy, l'écriture des "Claudine", sa liaison sulfureuse avec Mathilde de Morny qui défraya la chronique dans la France entière.
Très beau portait de femmes décrit avec infiniment de tendresse, qui nous permet d'admirer cette amitié qui sera  indéfectible jusqu'à la mort.

vendredi 7 juillet 2017

La tresse

Cette lecture est un vrai moment de bonheur !
Nous rencontrons 3 femmes de religions différentes, dans 3 continents opposés, qui refusent d'être des victimes et qui luttent afin de sortir du quotidien que leur impose la vie. Chacune est éprouvée de façon dissemblable , mais toutes veulent leur liberté et refusent les didactes imposés par les hommes.
Smita vit en Inde, elle appartient à la caste des intouchables et rêve de voir sa fille aller à l'école afin d'échapper à la condition misérable de sa famille,
Giulia en Sicile, se trouve confrontée à la ruine de l'atelier  de traitement de cheveux de son père, lorsque celui-ci est victime d'un accident, 
Sarah la canadienne, est une superwoman  avec une réussite professionnelle éblouissante, mais se trouve seule face à la maladie.
Malgré la distance, une chaîne de solidarité se forme devant le dépassement de soi, leurs destins se croisent, se mêlent, se complètent, nous donnant une formidable leçon de courage et de volonté. Cette histoire se termine dans une lumineuse gerbe d'espoir.


samedi 24 juin 2017

Un appartement à Paris

Le dernier roman de cet auteur à succès était annoncé à grands renforts de publicité sur divers journaux.
Il me fut offert et je n'en ai éprouvé qu'un enthousiasme modéré. De nombreuses invraisemblances m'ont fait réagir et la fin se devine aisément avant les dernières pages.
L'action se déroule à Paris, où Madeline qui habite l'Angleterre, a loué un atelier d'artiste blotti dans une impasse verdoyante, afin de se reposer et de se remettre d'une déception sentimentale. Or, Gaspard, écrivain taciturne venant des EU afin de trouver l'inspiration dans la solitude,  à également loué le même atelier. Les premiers jours de cohabitation se passent assez mal mais petit à petit l'un et l'autre s'apprivoisent avant que l'agence trouve la solution. De plus, l'emplacement de cet atelier et son agencement, celui d'un peintre célèbre, décédé un an auparavant, après l'assassinat de son petit garçon, sont des plus agréables et la curiosité l'emporte sur l'agacement. Chacun enquête sur le destin funèbre de ce peintre et sur la disparition des ses 3 dernières toiles. Intrigués par ces mystères, Madeline et Gaspard  unissent leurs recherches afin de percer le secret de l'artiste. Ceci les entraînant malgré eux à faire le bilan de leurs vies et échecs respectifs car ils tomberont dans une véritable tragédie qui modifiera leurs vies à jamais.
Dorimène vous a commenté ultérieurement "La fille de Brooklin" de ce même auteur, qui est beaucoup plus haletant même envoûtant,  que son dernier livre.

dimanche 4 juin 2017

Le liseur de 6h27

Guylain Vignolles est un célibataire de 36 ans. Ses parents eurent l'idée géniale de lui donner ce prénom, ce qui fait que depuis sa naissance il entendait la contrepèterie " Vilain Guigol" ! Il mène une vie monotone  et réglée, dans la région parisienne, partagée entre son poisson rouge "Rouget de Lisle" et son travail sinistre dans une usine, où il est chargé de détruire les livres invendus afin de les transformer en pâte à papier. Pour cela, il active une redoutable machine zerstor 500, dites "la chose" qui lui procure de nombreux cauchemars.
Il a cependant 2 amis : un ancien opérateur chef qui a perdu ses 2 jambes suite à un dysfonctionnement de "la chose", mais qui ne désespère pas de les retrouver, ainsi que le portier de l'usine, qui lui ne s'exprime qu'en alexandrins où en tirades classiques. Ses collègues de travail sont eux beaucoup moins sympathiques et contribuent à la morosité de son existence.
Tous les matins, dans le RER de 6h27, Sylvain lit aux personnes présentes dans cette rame, quelques pages non broyées et dérobées à "la chose"  et il rencontre un très vif succès. Sa prestation très satisfaisante lui fait rencontrer 2 soeurs qui lui demandent de venir lire ces quelques pages, dans leur résidence pour personnes âgées "les glycines". Le voici installé liseur devant un public enthousiaste.
Lors d'en trajet, il découvre une clef USB oubliée sur un siège du RER. La lecture de celle-ci lui dévoile les secrets de Julie "dame pipi" dans un centre commercial.  Sylvain rêve, ses 2 amis interviennent facilitant une rencontre qui permettra à Sylvain de trouver  le chemin du bonheur !
Excellente lecture qui est pleine de tendresse et d'humour et qui met le moral au beau fixe. A réserver aux jours gris.

dimanche 28 mai 2017

Montvert les Bains

C'est avec un réel plaisir que nous retrouvons ce grand écrivain !
 Il nous a permis de tant rêver avec ses précédentes séries, notamment "Louisiane", et je garde personnellement un merveilleux souvenir de la plantation "Parlange" qui fut l'inspiration de l'auteur pour ces ouvrages, et que nous eûmes le plaisir de visiter avec un accueil fabuleux, ceci il y a plusieurs années en arrière.
Avec sa belle écriture, ses mots choisis et soignés, ses détails imagés, sa documentation précise, nombreuse  sur la "belle époque", nous sommes entraînés dans un tourbillon. 
Laurent, jeune homme Franco Suisse (par sa mère),  est l'héritier d'une station thermale située dans le Haut Forez (région que nous connaissons bien et que nous aimons). Il  rentre des Etats Unis afin de participer aux fêtes qui se dérouleront pour les 50 ans de l'établissement, alors géré par son père et son oncle. Son père, justement, souhaite que le jeune homme prenne sa suite immédiatement, mais Laurent est un rebelle qui à soif de découvertes non encore assouvies. Il refuse net une carrière programmée, préférant voyager en Europe, afin de découvrir les différents peuples de toutes classes sociales et culturelles. Fâché avec son père, mais avec la complicité de son oncle, il arrivera à Paris, travaillera au Ritz, au moment de l'exposition universelle. Nous suivrons donc son parcours. Viendront ensuite l'Andalousie, Baden, Vienne, Berlin, l'Angleterre, un crochet à Venise.
Des aventures sentimentales jalonneront sa route, principalement avec des femmes plus âgées que lui.
(Mais ceci étant très tendance). Il rencontrera dans ses pérégrinations une mystérieuse dame en mauve
aux disparitions rocambolesques.
Il reviendra fidèle au Forez de son enfance,  apaisé, grandit, ouvert au monde, et alors commencera pour lui une vie nouvelle.
Cette lecture est un grand moment de plaisir.

samedi 6 mai 2017

Le secret du mari

Cette auteure australienne nous livre ici, une histoire drôle,  parfois malicieuse, mais profonde avec beaucoup d'humour. Nous devons réfléchir : un secret doit-il être gardé afin de ne pas briser sa vie courante  ou divulgué  afin d'établir la vérité si inimaginable  soit-elle?
Nous faisons donc la connaissance de Cécilia, qui vit à Sydney. Jeune femme parfaite : tenue impeccable, maison soignée, heureuse en couple, vie sexuelle épanouie (quoique depuis quelques temps John-Paul est distrait et distant...). Elle mène une vie organisée dans toutes ses tâches quotidiennes : déléguée des parents/élèves, temps partiel chez Tupperware. Bref, Cécilia est heureuse avec ses 3 filles ! L'aînée Isabel est ado, Polly la dernière est encore une fillette,  Esther la seconde a toujours eu des lubies, or depuis quelques temps, elle est obsédée par  le mur de Berlin, connaissant le moindre détail sur la guerre froide. Justement tout est arrivé à cause du mur de Berlin ! Dans le grenier où elle cherchait un morceau de ce mur afin de l'offrir à sa fille, Cécilia découvre une enveloppe jaunie, sur laquelle John-Paul a inscrit " A n'ouvrir qu'après ma mort". Stupeur, voici un cas de conscience, Cécilia doit-elle ouvrir l'enveloppe ? Que de questionnements, que de tourments !
Parallèlement à l'opposé, Tess découvre avec effroi que son mari Will et sa cousine Félicy sont tombés amoureux.Ils travaillent en trio, ayant crée l'agence TWF, petite entreprise née de leur rêve devenu réalité. Immédiatement Tess prend la décision de se rendre avec son fils,  à Sydney chez sa mère, qui a eu un léger accident. 
A son arrivée, Tess et Cécilia ayant 2 enfants d'âge identique, se rencontrent à l'école où travaille Rachel qui n'a pas été épargnée par la vie : il y a plusieurs années, sa fille fut assassinée. Le coupable non découvert. En plus,  sa belle-fille veut partir aux Etats Unis, lui enlevant ainsi son petit fils adoré !
Le destin va rapprocher ces 3 femmes, des souvenirs vont surgir, des secrets se dévoiler petit à petit. Le dénouement  parviendra à travers une tragédie finale.
Clin d'oeil à la boite à Pandore : Si seulement elle ne l'avait pas ouverte, le destin de l'humanité s'en trouverait-il changé ?