mercredi 2 juin 2021

Le coeur synthétique de Chloé Delaume


Après plusieurs années de mariage, Adélaïde vient de se séparer de son conjoint qu'elle n'aime plus. Sans nul doute, l'usure du couple. A 46 ans, féministe libérée, la voici joyeuse et confiante sur le marché des rencontres, car son souhait immédiat : retrouver un mari !

Jolie, attachée de presse, libre sans enfant ceci par choix personnel, elle demeure convaincue qu'un homme bien sous tous rapports, va tomber amoureux d'elle, elle qui fut 9 fois amoureuse .... Toutefois, elle doit se rendre à l'évidence; après 40 ans les femmes sont en décote et Adélaïde multiplie les galères, les déconvenues, ceci malgré de nombreux contacts. De contrariété en déception, le constat qu'elle établit est fort cruel, elle frise la dépression ! Pourtant encouragée par son chat qui multiplit les ronrons, par ses 4 amies qui se répandent en conseils divers, bien qu'elles mêmes pataugent dans leurs problèmes, elle s'étourdit dans son travail car la solitude est trop pesante.  Mais enfin Aphrodite que fais-tu ?

La tristesse de cette pauvre Adélaïde est très bien décrite avec une écriture plaisante, (ce livre a obtenu le prix Médicis) elle nous émeut parfois tout en nous plongeant dans de nombreux éclats de rire. A la fois drôle et poignant. Véritable reflet de notre société.


mercredi 26 mai 2021

L'homme de Césarée de Françoise CHANDERNAGOR

  • Il me semblait avoir appris la patience avec les années, tout au moins un peu, un tout petit peu... Et bien pas du tout car 8 ans d'attente, c'est vraiment long, trop long ! J'ai frisé la déprime. Aussi, dès la sortie de ce livre tant attendu, je me suis précipitée chez mon libraire que j'avais précédemment harcelé  !
  • J'avoue avoir une affection particulière pour cette petite Séléné, héroïne de ces 3 tomes. Un destin plus que tragique pour la fille de la belle Cléopatre et du valeureux Marc Antoine, qui vit mourir ses parents, puis son frère Césarion, ainsi que son petit frère Philadelphia, enfant fragile qu'elle chérissait, et son jumeaeau  Alexandre sans doute empoisonné afin qu'il ne subsiste aucun mâle survivant aux pharaons égyptiens. Adieu le  château bleu d'Alexandrie, la vie à Rome en tant que prisonnière des vainqueurs brise à jamais le coeur de Séléné.
  • Dans ce 3e tome, nous retrouvons Séléné 10 ans plus tard, en partance en bateau vers la Maurétanie (à l'époque le Maroc et l 'Algérie en partie). Auguste ayant décidé de la marier au roi de ce pays, dont la famille fut également décimée par Rome. Ce roi, valeureux guerrier, était appelé le barbare, mais il était devenu romain, et ne portait plus de haine contre ce peuple. Séléné, elle, ne rêvait que de vengeance !
  • Elle fut toutefois bien surprise, car Juba n'avait rien d'un barbare, cultivé, lettré, explorateur, aimant la science, fort beau (ce qui ne gache rien) il fit preuve d'une grande patience à son égard. Ingénieux il se servit du murex qui bordait les côtes du royaume à Migdol qui devint Mogador puis Essaouira, afin d'obtenir la pourpre, augmentant ainsi sa fortune. Pline dans ses écrits cite l'ingéniosité de roi Juba.
  • Ils parviendront après des difficultés nombreuses à trouver une harmonie et la venue d'enfants soudera leur couple. Ensemble, ils feront prospérer le royaume, les arts, le commerce, les découvertes, mais hélas le mauvais sort s'acharnera toujours sur Séléné, petit croissant de lune au coeur en cendre.
  • L'écriture exceptionnelle de l'auteur, son érudition, rend ce roman historique envoûtant, où elle mêle le vécu, le probable et l'imaginaire. Depuis le découverte de Séléné, je recherche tous les documents la concernant et me voici prête à me rendre à Tipaza (Algérie) afin de découvrir le monumental tombeau qui l'abritait ainsi que son époux Juba


A lire : Les enfants d'Alexandrie 
            Les dames de Rome

jeudi 6 mai 2021

Les terres promises de JM GUENASSIA

 Le retour des "Incorrigibles optimistes" un vrai régal pour Dorimène !
Nous y retrouvons ces personnages si attachants : Michel, puis les russes : Igor, Léonid, Werner, qui précédemment dans l'arrière salle du Balto à Paris jouaient aux échecs ceci dans les années 60. Ils se croisent, se quittent, se rencontrent à nouveau.

Michel Marini à 17 ans maintenant. Son bac en poche, le voici à réfléchir sur sa future orientation.  Peu aidé par ses parents dont le couple se déchire, que faire, vers quel avenir professionnel se diriger ? Mais il souhaite avant tout retrouver Camille, partie en Israël avec sa famille. Surtout qu'avec son Leïca en bandoullière, il rêve de parcourir  le monde. En attente,  Il fait la connaissance de Louise et Jimmy avec lesquels il vivra quelques mésaventures, apprenant ainsi à grandir.

Son frère Franck, idaliste et communiste farouche, décide de rester en Algérie après sa désertion de l'armée française. Assuré qu'il parviendra à refaire un monde meilleur dans ce pays. Il ne songe plus à Cécile dont il était amoureux en France.

Dans cette période de décolonisation, de dissolution de l'URSS, nos divers héros évoluent dans une société en pleine mutation. Ils nous entraînent de Paris, vers Alger, St Petersbourg, Tel Aviv, emportant leurs rêves, leurs espoirs, leurs doutes et leurs désillusions.

Avec son écriture puissante, l'auteur excelle une nouvelle fois à nous faire cotoyer les tribulations de ses inoubliables personnages.

samedi 24 avril 2021

Les cagots d'Aquitaine de Madeleine MANSIET-BERTHAUD

 L'action de ce roman se passe sous le règne de Louis XIV, dans les Landes, où vécurent de nombreux cagots. Connaissiez vous cette communauté maudite, opprimée, victime d'intolérance totale envers ses semblables ceci pendant des siècles ?

Petit rappel d'histoire :

Bien des siècles en arrière, la région d'Aquitaine souffrit particulièrement d' invasions d'impitoyables guerriers. Souvenez-vous, les wisigoths venant de Scandinavie. (Des blonds aux yeux bleus); Fort heureusement, nous avions à cette époque Childéric qui les mis hors de nuire ! Mais les plus faibles ainsi que les blessés restèrent sur place et fire souche. Bien sur, je ne vous ferai pas l'injure de vous parler d'Attila, lui je suis certaine que vous vous en souvenez. Moi oui. Plus tard, vinrent les envahisseurs  arabes (eux avaient la peau et les cheveux sombres) qui furent vaincus à Potiers. Merci Charles ! Toutefois, ceux-ci porteurs de la lèpre se mélangèrent aux précédents créant ainsi la race des cagots dont les mains et les orteils sont en partie palmés. Ce nouveau petit peuple vivait dans certains quartiers soumis à des lois différentes, car honnis par  la population. La rancune était tenace et se transmettait de génération en génération.

En 1683, Louis XIV vouhaita faire cesser cette ségrégation. Les cagots pouvaient racheter leur liberté. (Le roi avait besoin d'argent sans doute afn de financer ses nombreuses guerres. Note de Dorimène) Mais il fallut de nombreuses années afin d'effacer leurs origines et leurs multiples souffrances. Cette haine perdura  encore longtemps.

L'auteure nous raconte donc l'histoire de Guilhem, jeune cagot idéaliste, qui est berger  des sables. A savoir que monté sur des échasses il  fait reculer la progression des sables sur les rives. Il est amoureux de Bertrade qui ne l'aime point, et rêve d'être sculpteur. Face à sa déconvenue, il décide de partir sur  les routes de pèlerinages à l'aventure. Là il rencontrera Alice à la vie tragique, une  écorchée vive maudite également, et feront un bout de route ensemble.

Ce roman est très bien documenté sur cette période d'histoire peu connue et nous nous attachons aux divers personnages rencontrés,  prisonniers de cette malédiction.

lundi 5 avril 2021

Le sphinx sait tout de Michèle BERARD

 Ouf, nous voici rassurés ! En effet, l'auteure nous informe que petite, elle est tombée dans la lecture. Une bonne fortune pour nous, et sa chute fut plutôt une réussite .

Une nouvelle fois, nous sommes transportés au coeur du Forez, région où vit l'auteure. Dans ce décor bucolique, aux bords du Lignon, rivière où se mirait Céladon, gît le corps de Sylvain, photographe, beau garçon bronzé, aimé de la gente féminime, et qui plus, propriétaire d' un jars !

Nous retrouvons donc la charmante Garance écrivain public, sortie de sa médiathèqe, son compagnon d'avenir Fred qui est journaliste, Rosa la Rose toujours dans son monde utopiqe, la fragile Hortense et son ado Violaine. Nos anciennes connaissances du "Jardin des délices" précédent roman, se trouvent mêlées à un nouveau drame : les morts de Sylvain et d'Angel.  Ils se trouvent face à Mr et Me Lambert, riches propriétaires d'une magnifique pouliche Astrée, dont Angel est l'entraîneur. Ils sont parents d'une ado : Astrée également, marraine de la pouliche. Ils croisent l'austère gourou Adamas.Un envoûteur redoutable !  Qui est père d'une splendide fille solaire : Oriane. 

De nombreuses interrogations sur ces divers personnages, des doutes, des certitudes, des inquiétudes, mais heureusement, le sphinx veille........

dimanche 28 mars 2021

Le pafums des fleurs la nuit de Leïla SLIMANI

 Dorimène qui aime particulièrement cette auteure, vous incite chaleureusement à lire son dernier ouvrage,  150 pages à rajouter à vos lectures prévues !

Bien que préférant rester chez elle plutôt que sortir pour différentes occupations, l'auteure accepte après réflexions, de passer une nuit seule, dans le musée de la douane à Venise, au milieu des oeuvres contemporaines de la fondation Pinault, pour lesquelles elle ne semble éprouver aucune attirance.

La voici donc seule pour 1 nuit dans la douane de la mer, magnifique batiment du XVIIe  dont la pointe s'ouvre sur le grand canal.  Dans le silence qui l'entoure, une poésie de mots jaillit comme des milliers d'étoiles dans le ciel noir. Ils viennent se heurter à l'extérieur, sur les 2 atlantes  qui portent sur le dos un globe terreste, et dame fortune dont la voile tourne au gré des vents, les domine. L'ensemble doré servait de phare pour les bateaux entrant venus faire dédouaner leur marchandise. Ses mots sont justes dans ses errances à travers cet immense batiment,  et bientôt elle nous confie en toute intimité, son pays, sa vie à Rabat, son enfance et les nombreuses questions sur ce père aimé, ses regrets aussi, sa culture, la religion musulmane, et nous sommes admiratifs sur ses connaissances concernant de nombreux écrivains. Le texte est magistral dans ce lieu qui est un enchantement ! 

Certains passages sont à relire car vous serez ainsi sur les lieux, d'autant plus si vous connaissez cette ville magnifique qu'est Venise. Moi, je rêve, je rêve......




A relire : chanson douce, le pays des autres

               



jeudi 4 mars 2021

Bitna sous le soleil de Séoulde : LE CLEZIO J. M. G.

Que voici une belle histoire !  

Bitna qui est étudiante à Séoul, loin de sa famille de pêcheurs, rencontre des problèmes d'argent. Afin d'y palier, elle accepte de faire la lecture à Salomé, jeune femme paralysée gravement malade. Divers récits se succèdent, tels des contes,  avec des mots délicats, précis, soit avec tendresse, soit avec rudesse, pour que Salomé prisonnière de sa chambre, découvre la vraie vie. Le grand talent de l'auteur agit avec brio; Les récits s'enchaînent :

Tandis qu'un concierge nostalgique promène ses pigeons, une chatte s'installe dans un salon de coiffure provocant de nombreuses interrogations, un bébé abandonné devant un hôpital est recueilli par une infirmière en mal de maternité, une fillette chanteuse connaît le délin après un succès foudroyant, et un individu à mine patibulaire poursuit Bitna....Tous ces évènements s'imbriquent les uns dans les autres. Rêve ou réalité ?

Nous retrouvons les thèmes favoris de l'auteur : la pauvreté, les inégalités sociales, le manque total de scrupules, les exécrables conditions de vie,  l'accablement du peuple de Séoul dans un pays coupé en 2. 

Très facile à lire. Un délicieux moment.