mercredi 26 mai 2021

L'homme de Césarée de Françoise CHANDERNAGOR

  • Il me semblait avoir appris la patience avec les années, tout au moins un peu, un tout petit peu... Et bien pas du tout car 8 ans d'attente, c'est vraiment long, trop long ! J'ai frisé la déprime. Aussi, dès la sortie de ce livre tant attendu, je me suis précipitée chez mon libraire que j'avais précédemment harcelé  !
  • J'avoue avoir une affection particulière pour cette petite Séléné, héroïne de ces 3 tomes. Un destin plus que tragique pour la fille de la belle Cléopatre et du valeureux Marc Antoine, qui vit mourir ses parents, puis son frère Césarion, ainsi que son petit frère Philadelphia, enfant fragile qu'elle chérissait, et son jumeaeau  Alexandre sans doute empoisonné afin qu'il ne subsiste aucun mâle survivant aux pharaons égyptiens. Adieu le  château bleu d'Alexandrie, la vie à Rome en tant que prisonnière des vainqueurs brise à jamais le coeur de Séléné.
  • Dans ce 3e tome, nous retrouvons Séléné 10 ans plus tard, en partance en bateau vers la Maurétanie (à l'époque le Maroc et l 'Algérie en partie). Auguste ayant décidé de la marier au roi de ce pays, dont la famille fut également décimée par Rome. Ce roi, valeureux guerrier, était appelé le barbare, mais il était devenu romain, et ne portait plus de haine contre ce peuple. Séléné, elle, ne rêvait que de vengeance !
  • Elle fut toutefois bien surprise, car Juba n'avait rien d'un barbare, cultivé, lettré, explorateur, aimant la science, fort beau (ce qui ne gache rien) il fit preuve d'une grande patience à son égard. Ingénieux il se servit du murex qui bordait les côtes du royaume à Migdol qui devint Mogador puis Essaouira, afin d'obtenir la pourpre, augmentant ainsi sa fortune. Pline dans ses écrits cite l'ingéniosité de roi Juba.
  • Ils parviendront après des difficultés nombreuses à trouver une harmonie et la venue d'enfants soudera leur couple. Ensemble, ils feront prospérer le royaume, les arts, le commerce, les découvertes, mais hélas le mauvais sort s'acharnera toujours sur Séléné, petit croissant de lune au coeur en cendre.
  • L'écriture exceptionnelle de l'auteur, son érudition, rend ce roman historique envoûtant, où elle mêle le vécu, le probable et l'imaginaire. Depuis le découverte de Séléné, je recherche tous les documents la concernant et me voici prête à me rendre à Tipaza (Algérie) afin de découvrir le monumental tombeau qui l'abritait ainsi que son époux Juba


A lire : Les enfants d'Alexandrie 
            Les dames de Rome

1 commentaire:

  1. Merci, Dorimène, qui nous ramène sur des histoires de l'Antiquité. Un grand bol d'air d'Histoire ancienne, pour nous purger des remugles plus que nauséabonds de 'otre 1er quart de XXIe siècle. TIPASA, pour finir ! Oh, de grâce, si tu y allais avec mon bon ami Henri, emmenez-moi avec vous. Voir Tipasa et... mourir ! Encore (ou d'avance) merci, chère lectrice inépuisable.

    RépondreSupprimer